Culture

Quand deux grands esprits se rencontrent

Le mixage de deux cultures et talents hors pair s’effectue dans le monde artistique, le résultat est tout simplement surprenant. Une combinaison de la pâtisserie et du graffiti réuni à Paris pour vendre un gâteau exceptionnel. L’œuvre qui a uni le chef Philippe Conticini et l’artiste urbain, Kongo, en effet, ce sont deux grands esprits qui se rencontrent.

 Echange avant tout

Un artiste ouvert à toutes propositions et expose même au grand jour ses œuvres à tout public dans le 8ème arrondissement de la capitale. Un concept proposé par Elise Herszkowicz la commissaire de l’exposition dont le but est de valoriser les artistes urbains. Les rencontres se sont ensuite enchaînées comme le célèbre cinéaste Pedro Almodovar.  Mais le passage du chef pâtissier Philippe Conticini a été assez rare dans son genre vu que les deux artistes viennent de deux mondes complètement différents. Mais la magie a opérée et les a conduits à une œuvre unique.

Quand l’Asie rencontre l’Afrique

Le chef pâtissier et l’artiste urbain sont tombés dans l’enfance par le biais d’un projet commun. Leur complicité a immédiatement fait effet entre les deux et le fruit de leur travail sera traduit par un gâteau succulent à coup sûr avec du miel et du café. Les échanges entre le pâtissier et le graffeur se sont effectués entre quelques séances. Une fois le gâteau de 60 x 40 cm bien dressé par le chef pâtissier, avec son outil favori l’aérographe se hâte dans son travail méticuleux. Les détails qui comptent comme la peinture alimentaire ainsi que le chocolat fondu coloré ou encore le colure. La texture rugueuse déguisée en mur dans ce gâteau est dû par les graines de chia utilisée.  Une preuve de plus que l’art urbain à toute sa place dans la pâtisserie.

 

Franck

Rédacteur en chef et Blogueur amateur, je partage mes actualités repérés sur le web et mes chroniques en tous genres. Mes articles n'engagent que moi, évidemment. Vous êtes sur un blog d'actualité perso !

Autres articles à voir