Sports

Deux incidents ont mis l’Union africaine en difficulté

La Confédération africaine de football (CAF) est en difficulté, après deux rares incidents lors de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations prévue au Cameroun au début de l’année prochaine.

Lors du dernier match ente la Côte d’Ivoire et l’Éthiopie faisant partie du groupe 11, mardi 30 mars, l’arbitre ghanéen Charles Benle Bulu est tombé malade à la 80e minute et n’a pas pu terminer le match.

Dans ce cas, le quatrième arbitre était censé compléter la mission pour poursuivre le match, mais ce dernier était de nationalité ivoirienne, ce qui a rendu cette procédure impossible du fait que l’équipe “éléphants” est l’une des deux équipes du match. La décision surprise du coordinateur du match était de mettre fin au match au moins 10 minutes avant la fin. Le résultat a permis à la Côte d’Ivoire et à l’Éthiopie de se qualifier pour la Coupe d’Afrique.

Quant à l’autre incident, la rencontre entre la Sierra Leone et le Bénin a été annulée à l’issue des matches du groupe 12. Un match nul du Bénin était suffisant pour qu’il soit qualifié pour la Coupe d’Afrique. Cependant, la Sierra Leone avait besoin de gagner deux buts pour qu’il soit qualifié. Avant le début du match, les autorités sanitaires de Sierra Leone ont annoncé que 6 joueurs de l’équipe étaient infectés par le Covid-19, un résultat dont la Fédération béninoise de football doutait.

La CAF a décidé de reporter la réunion de 3 heures, avant de prendre une autre décision de l’annuler. L’Union africaine devra donc prendre une nouvelle décision concernant la rencontre, afin de déterminer l’identité du dernier finaliste de la finale camerounaise.

Autres articles à voir

Bouton retour en haut de la page