Startups

Tunisie : MooMe, l’appli qui optimise le rendement des élevages laitiers

 

Créée en 2019 par l’agritech Lifeye, l’application MooMe œuvre à l’amélioration du rendement des éleveurs de vaches laitières en Tunisie et dans d’autres pays d’Afrique. Reliée à un collier connecté pour vache, elle analyse notamment le niveau de rumination et les mouvements des bovins pour identifier des maladies ou pour évaluer la période de fertilité de l’animal.

Un collier connecté et un boîtier de traduction de données

Ahmed Achballah et Mohamed Kallel, deux ingénieurs tunisiens et fondateurs de l’agritech Lifeye, ont développé en 2019 l’application MooMe pour aider à l’amélioration de la production laitière en Tunisie. Relié à un collier connecté pour vache, muni d’un petit capteur, cet outil analyse le niveau de rumination et les mouvements des bêtes, pour identifier d’éventuels problèmes et y apporter des solutions. Parmi les problèmes se trouvent la mauvaise fertilité et la difficulté à détecter les maladies (mammite, boiterie, diarrhée virale, etc.).

En plus de l’application, l’équipe de Lifeye installe des boîtiers dans les étables. Ces dispositifs affichent les données traduites en algorithmes et tableurs. Les informations sont envoyées à Tunis pour traitement puis renvoyées sur la plateforme Moome dont dispose le fermier. Celui-ci peut ainsi surveiller en temps réel son troupeau et recevoir des alertes en cas d’activités anormales. L’application offre en outre un suivi du vêlage, tout en permettant de connaitre le moment de chaleurs des vaches.

Plus de 1500 utilisateurs à travers l’Afrique

« Le plus important pour un éleveur est de savoir quand faire l’insémination artificielle. Ces données nous permettent de l’alerter à l’avance », souligne Ahmed Achballah, diplômé en sciences appliquées. Mohamed Kallel ajoute que « la grande précision qu’offre MooMe, dans l’identification du temps adéquat pour l’insémination des vaches, qui ne dépasse généralement pas les 30 heures, évite à l’agriculteur le risque de manquer la possibilité d’inséminer ses vaches ».

Téléchargeable sur Playstore et Huawei AppGallery, MooMe est totalement gratuite. Mais le collier connecté coûte, lui, 200 dinars (62 euros) avec des formules par abonnement mensuel. Lifeye l’a d’abord testé dans les fermes du nord-ouest de la Tunisie avant de se lancer à l’assaut de l’Afrique. Deux ans après la conception de l’appli, celle-ci est déjà utilisée par plus de 1500 producteurs laitiers dans des pays comme le Maroc, l’Algérie, l’Egypte, le Sénégal, le Nigeria, le Kenya, l’Ouganda et le Zimbabwe, entre autres.

Un investissement pour créer des synergies avec d’autres acteurs

Récemment Lifeye a obtenu un investissement du fonds d’amorçage Maxula Gestion pour soutenir les éleveurs de bovins. Avec ce financement, l’agritech tunisienne compte créer des synergies entre MooMe et Nour Agricole, une société spécialisée dans la fabrication d’aliments bovins. Objectif : accompagner des milliers d’éleveurs de vaches dans leur travail au quotidien, mais également aider les vétérinaires à mieux intervenir.

En révolutionnant l’agriculture avec sa solution technologique, Lifeye espère aussi attirer de plus en plus de jeunes vers ce secteur indispensable pour la société et l’économie. En Tunisie, l’agriculture représente entre 9 et 11 % du PIB et pèse pour près de 15 % de l’emploi.

Franck

Rédacteur en chef et Blogueur amateur, je partage mes actualités repérés sur le web et mes chroniques en tous genres. Mes articles n'engagent que moi, évidemment. Vous êtes sur un blog d'actualité perso !

Autres articles à voir

Bouton retour en haut de la page