Economie

Les jeux vidéos qui boostent l’économie

E3, le rendez annuel des passionnés de jeux, le salon de jeux également dédié pour la presse afin de présenter les meilleurs jeux vendus juste avant Noël. Los Angeles accueille ce salon E3 et qui conduit à une industrie de plus en plus concentrée. Contrairement en France où le monde du jeux vidéo est encore boudé par le crédit bancaire. Le salon E3 à lui tout seul est une activité économique saisonnière et la touche américaine dans ce show avantage sa vente en automne. Tous les moyens de communication sont à leur disposition par le biais des conférences de presse en direct avec Ubisoft ou encore le partage de l’univers du cinéma. Petit changement : l’événement n’est plus réservé aux journalistes spécialisés en jeux vidéo, 15 000 passionnés les rejoindront avec le billet à 149 euros par mois.

L’évolution du jeux vidéo, incomparable au cinéma

En tant que deuxième industrie culturelle mondiale, en effet le chiffre d’affaires mondial des jeux vidéo s’élève à 100 milliards de dollars, qui est trois fois plus que le septième art. Un secteur en croissance même en France contre 3 milliards et demi d’euros. Il est cependant difficile d’accéder au crédit de banque selon une recherche menée par le syndicat.

La classification dans l’industrie du jeu vidéo

Triple A c’est comme aux finances, les meilleures ventes se trouvent en haut du panier et les investissements atteignent les millions de dollars. Et le passage à l’économie numérique est également réussi vu qu’une fois arriver à certaines étapes, il faut payer et cela concerne les «hardcore gamer” et les jeux vidéo passent au digital et représentent plus de la moitié des chiffres d’affaires des éditeurs.

 

 

Franck

Rédacteur en chef et Blogueur amateur, je partage mes actualités repérés sur le web et mes chroniques en tous genres. Mes articles n'engagent que moi, évidemment. Vous êtes sur un blog d'actualité perso !

Autres articles à voir