EconomieSociété

La pandémie peut être un catalyseur de la décolonisation en Afrique

La marque occidentale souffre de ce que beaucoup considèrent comme une réponse lente et aléatoire des gouvernements occidentaux à l’épidémie de COVID-19. Alors que l’épicentre de la pandémie s’est déplacé de la Chine vers l’Europe et maintenant vers les États-Unis, la faiblesse des systèmes néolibéraux et néocoloniaux occidentaux est apparue.

Alors que les pays africains ont commencé à annuler les vols en provenance d’anciens pays coloniaux et à mettre leurs citoyens en quarantaine, le mythe de l’invincibilité occidentale s’est effondré, avec son corollaire que seul le Sud est susceptible aux épidémies infectieuses. En fait, c’est peut-être l’hybris occidental et l’illusion de grandeur qui ont initialement fait que de nombreux gouvernements en Europe et en Amérique du Nord ne prenaient pas au sérieux le déclenchement de COVID-19.

Une perturbation est constatée

La crise du COVID-19 perturbe rapidement cette perspective coloniale selon laquelle les systèmes de santé en Afrique sont les seuls toujours submergés par les épidémies. COVID-19 a montré que les mesures d’austérité et le manque d’investissement  partout dans le monde paralysent les systèmes de santé.

Voici ce qui se passe en Afrique lors du coronavirus :

À bien des égards, la pandémie offre aux peuples africains l’occasion de se voir différemment et au monde de considérer le continent africain comme un partenaire dans la recherche de solutions à des problèmes complexes tels que COVID-19.

L’Afrique réagit

Et les Africains se voient déjà différemment et défient facilement les vieux tropes fatigués au milieu de la pandémie. Mais les travaux sur la décolonialisation ne doivent pas se limiter à la rhétorique.

Bien que cette nouvelle crise puisse être un autre moment difficile pour les peuples africains, une fois l’épidémie terminée, le continent aura la chance de devenir plus autonome et autonome, alors que l’Occident se concentre sur sa propre survie. Il aura l’occasion de se sevrer des relations néocoloniales d’exploitation.

Franck

Rédacteur en chef et Blogueur amateur, je partage mes actualités repérés sur le web et mes chroniques en tous genres. Mes articles n'engagent que moi, évidemment. Vous êtes sur un blog d'actualité perso !

Autres articles à voir

Bouton retour en haut de la page