Culture

Molière dans tous ses états

Nuit des molières 2017 sur France 2, une heure de diffusion trop tard et c’est l’intervention de Nicolas Bedos qui a sauvé la cérémonie des Molières. Son talent en tant qu’animateur a été exceptionnel et a permis aux téléspectateurs de rester devant l’écran tard vers 23 heures. Une fois n’est pas coutume, cette cérémonie a été marquée par les remerciements habituels durant la distribution des prix. Une soirée manquant réellement de joie, d’une durée trop longue et l’excès de récompenses au nom de Molière ont été constaté. Un nom qui a en effet perdu son vrai sens dans le monde théâtral. Dans la soirée, une vingtaine de récompenses a été distribuée pour éviter que la jalousie entre le Théâtre public et celui du privé.

Des catégories mêlées

Dans ce mélange de catégories, le seul qui est assuré est tout d’abord l’animateur, Nicolas Bedos. La désorganisation de la cérémonie a impacté dans le déroulement même de la soirée. Prenons l’exemple d’Alexis Michalik qui a recueilli le maximum de récompenses en une unique soirée. Dans la même mauvaise de la conception de la cérémonie, Nicolas Bedos a toujours su rebondir au bon moment. Ivo Van Hove a aussi brillé de ses multiples récompenses dont ses trois molières ou encore Eric Ruf.

Les quelques obstacles de la Nuit des molières

En effet, quelques soucis ont malheureusement laissé de traces durant la soirée. Si l’on ne cite que l’intervention de Fanny Ardant qui a été réclamée par Nicolas Bedos. La Nuit des molières a vu finalement la ravissante Fanny Ardant, une arrivée surprenante. Le seul hic survenu dans la soirée est au moment où le duo s’est mis à chanter.  Et même Nicolas Bedos l’a remarqué au final en lui signalant qu’elle a bien fait mieux de devenir actrice que chanteuse.

Franck

Rédacteur en chef et Blogueur amateur, je partage mes actualités repérés sur le web et mes chroniques en tous genres. Mes articles n'engagent que moi, évidemment. Vous êtes sur un blog d'actualité perso !

Autres articles à voir

Check Also

Close