Culture

Les secrets du fameux Requiem de Mozart

Le Requiem de Mozart a fait de lui une légende dans le monde de la musique classique. Mais il est mort en composant son dernier œuvre et c’est ainsi que ce Requiem est entré dans l’histoire. Cet œuvre figure toutefois dans les meilleures compositions malgré toutes les légendes tournant autour de cet œuvre. L’année productive de Mozart est sûrement l’année 1971. Il a composé sa Cantate maçonnique, l’Opéra de La Clémente de Titus, la Flûte enchantée et le dernier qu’il a composé avant de mourir : le Requiem. Découvrez sa véridique histoire.

Mort et hommage de Mozart

A peine âgé de 35 ans, Mozart laisse un aspect inachevé de cet œuvre qu’est le Requiem de Mozart. Il a cependant longtemps vécu dans la maladie et la pauvreté. Sa lettre à son père lorsque Mozart avait 31 ans résume en quelque sorte son œuvre qu’est le Requiem. Il raconte son aventure avec la mort, il n’y avait aucune crainte avec ce destin qui attend chaque homme. Ce sentiment se traduit par la suite en musique car le ton est assez lugubre et les mélodies apaisantes. Convaincu d’être empoisonné, une mort assez lente attend Mozart durant l’année où il tomba gravement malade. A l’approche de cette fin qu’il ne redoutait point, il composa son propre hommage et il confia ses douleurs et sa peine dans cet œuvre.

Les mauvais jours de Mozart

Bien que ses œuvres triomphent dans le monde entier de nos jours, Mozart a enduré les pires moments de sa vie comme en 1789.  Les dettes s’accumulent au fil du temps et les concerts diminuent de plus en plus pour cet artiste. A la mort de l’empereur d’Autriche, le nouvel empereur persuadé des liens du compositeur avec la franc-maçonnerie écarte Mozart de la société.

 

Franck

Rédacteur en chef et Blogueur amateur, je partage mes actualités repérés sur le web et mes chroniques en tous genres. Mes articles n'engagent que moi, évidemment. Vous êtes sur un blog d'actualité perso !

Autres articles à voir