Economie

Pourquoi les investisseurs choisissent le Maroc plutôt que l’Afrique du Sud ?

L’Afrique du Sud continue de glisser dans le classement des pays africains les plus attrayants pour les investisseurs, désormais troisième sur le continent. Rand Merchant Bank a publié son dernier rapport « Où investir en Afrique », qui vise à identifier les marchés africains offrant les meilleures opportunités d’investissement.

Le rapport montre une nette amélioration dans les pays qui ne sont généralement pas perçus comme des destinations d’investissement fortes. Cette année, la Guinée, le Mozambique et Djibouti ont enregistré les gains les plus importants du classement, avec des avancées notables dans leurs environnements opérationnels.

Les grands pays africains ont été déclassés

Il y a eu également des avancées notables à la baisse, les pays à fort investissement ayant généralement stagné ou se détériorant carrément dans un ou plusieurs aspects de la méthodologie de la RMB.

Voici une vidéo parlant du développement du Maroc :

L’Afrique du Sud, l’Éthiopie et la Tanzanie sont parmi les pays les plus importants à s’être effondrés, a déclaré le groupe. La détérioration de la facilité des affaires a contribué à leur sous-performance relative et, en outre, l’Afrique du Sud subit un ralentissement cyclique.

Le Marco se développe

Alors que le Maroc est le cinquième marché en importance du monde, le taux de croissance attendu par le Maroc de 4% à moyen terme et son environnement opérationnel considérablement amélioré ont bien servi le pays depuis le Printemps arabe. Sa réintégration dans l’Union africaine et son adhésion à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest ont renforcé son attrait pour l’investissement.

Le Maroc offre les opportunités d’investissement les plus diversifiées du continent et, au cours des dernières années, a multiplié les opportunités d’investissement par le biais de nombreux changements de l’environnement commercial. L’Afrique du Sud a perdu une autre place dans le classement de cette année, bloquée par des niveaux de croissance déprimés et un manque de réformes structurelles.

Franck

Rédacteur en chef et Blogueur amateur, je partage mes actualités repérés sur le web et mes chroniques en tous genres. Mes articles n'engagent que moi, évidemment. Vous êtes sur un blog d'actualité perso !

Autres articles à voir

Bouton retour en haut de la page